La leçon de discrimination

« Dans La leçon de discrimination, une enseignante fait vivre à ses élèves du primaire la dure réalité des personnes subissant la discrimination en divisant sa classe en deux groupes selon la taille des élèves : un groupe étant valorisé et l’autre dévalorisé par l’enseignante. Ainsi, la discrimination est subie par les « grands » la première journée, puis par les « petits » la seconde journée.

Ces élèves québécois ont appris rapidement comment les comportements discriminatoires naissent. Le documentaire est suivi d’une entrevue explicative avec Richard Y. Bourhis, professeur au département de psychologie à l’Université du Québec à Montréal. » (Richard Y. Bourhis et Nicole Carignan)

Petit guide pédagogique

La catégorisation

La catégorisation est un outil cognitif qui nous aide à découper et classifier notre environnement physique et social.

Nous pouvons être victime de catégorisation mais nous catégorisons aussi par simplification cognitive qui rend notre quotidien plus facile.

Catégorisation nous vs eux

L’endogroupe est composé des individus qu’une personne a catégorisé comme membre de son propre groupe d’appartenance et avec qui elle a tendance à s’identifier. (Bourhis et Gagnon, 1999)

L’exogroupe est composé de tous les individus qu’une personne a catégorisé comme extérieurs à ses groupes d’appartenance et avec qui elle n’a pas tendance à s’identifier.

Emission de France 2 : Les français, c’est les autres

Les stéréotypes

Les stéréotypes sont un ensemble de croyances partagées à propos des caractéristiques et comportement propres à un groupe de personnes.

Ils peuvent contenir des croyances à la fois positives et négatives au sujet des caractéristiques des divers groupes sociaux. Ils s’expriment surtout sur le plan cognitif.

Le préjugé

Le préjugé est une attitude négative ou une prédisposition à adopter un comportement négatif envers un groupe sur une généralisation erronée et rigide (Allport, 1954)

Echelle d’Allport graduée de 1 à 5 :

  • Degré 1 : discrimination verbale
  • Degré 2 : évitement/mise à l’écart
  • Degré 3 : discrimination/ségrégation
  • Degré 4 : agression physique
  • Degré 5 : extermination de groupe.

Le préjugé permet aux personnes appartenant à des groupes dominants de justifier la position de supériorité qu’elles occupent.

Rapports et études :

La discrimination

La discrimination est un comportement négatif à l’égard des membres d’un exogroupe envers lequel nous entretenons des préjugés (Dividio & Gartner, 1986)

La discrimination peut se manifester par le rejet ou l’exclusion de l’exogroupe dans différents domaines tels l’emploi, le logement, les relations sociales. Dans les cas les plus extrêmes, la discrimination peut s’exprimer par des comportements abusifs et violent à l’égard des exogroupes.

Explications intra-personnelles :

  • Personnalité autoritaire (Adomo et at., 1954)
  • Dominance sociale (Sidanus & Pratto, 1994)
  • Rôle du Bouc émissaire, les exogroupes faibles (Berkowitz, 1989)

Explications inter-personnelles :

  • Apprentissage social Aboud & Amato, 2001).

Explications intergroupes :

  • Théories des Conflits Réels (TCR) (Sherif, 1966)
  • Théorie de l’identité sociale (TIS) (Tajfel & Turner, 1979, 1986)

La structure des relations entre les groupes détermine la nature des attitudes et comportements intergroupes :

Interdépendance  positive (coopération) :

  • Attitudes favorables,
  • Comportements harmonieux.

Interdépendance négative (compétition) :

  • Attitudes défavorables,
  • Comportements antagonistes.

La théorie des Conflits Réels (TCR)

Cette théorie propose que la concurrence entre les groupes pour des ressources limitées (emploi, logement, richesse, territoire) est l’une des causes fondamentales des préjugés, discriminations et hostilités intergroupes (Sherif, 1966)

La théorie de l’identité sociale (TIS)

Cette théorie met en évidence les processus psychologiques impliqués dans le changement social.

Trois processus fondamentaux :

  • la catégorisation sociale,
  • l’auto-évaluation à travers l’identité sociale,
  • la comparaison sociale inter-groupe.

schc3a9ma_thc3a9orie_de_l27identitc3a9_sociale

image : source wikipédia

Facteurs qui augmentent le potentiel de discrimination et de conflit intergroupe

  1. Accentuation de la saillance des catégorisations « eux » vs « nous »,
  2. Perception d’une menace à l’identité de l’endogroupe,
  3. Rejet ou exclusion de l’endogroupe de la part de l’exogroupe,
  4. Blâme de l’exogroupe pour injustices perçues,
  5. Concurrence accrue entre les groupes pour l’obtention de ressources limitées,
  6. Longue histoire de rivalités intergroupes.

Ressources :
Université ouverte des humanités

Canal U
à suivre..